La place de l'évangélisation dans la vie de l'Eglise

Lorsque j’étais petit, mes parents avaient souvent l’habitude de partir en voyage dans un de ces pays lointains pendant que nous, enfants, restions à la maison sous la bonne garde de grand-mère. Pour ma sœur et moi, ces moments de séparations sonnaient l’heure d’un temps propice à la détente et au bon temps. Ma grand-mère était notre confidente, toujours prête à signer nos cahiers de classe lorsque, à notre grande surprise, les notes ne reflétaient pas le travail accompli. C’était là aussi le temps des hamburgers ‘faits maison’, pratique culinaire qui ne voyait pas le jour en temps ordinaire. A quatre étages, recouverts d’un œuf au plat, ils étaient la signature même de ma grand-mère, qui jadis, tenait un bar à Verdun où les GIs américains venaient trouver ravitaillement en Coca-Cola et autres chewing-gums.


Je ne vous cacherai pas que ma sœur et moi trouvions parfois le temps long, surtout vers la fin, à l’heure où les parents devaient à tout moment franchir la porte d’entrée, couverts de cadeaux pour mieux savourer le moment des retrouvailles. C’est à une de ces occasions que je me suis vu offert une kathputli du Rajasthan, marionnette à fils, sculptée de bois et très courante en Inde du Nord. La particularité de ces marionnettes réside dans la multiplicité de fils qui s’attachent à une croix de bois et qui permettent la manipulation de chaque membre de la marionnette. Il m’a bien fallu trois jours pour coordonner le mouvement des jambes. La carrière de marionnettiste était bien loin d’être acquise.


Cet article parle bel et bien d’évangélisation, je vous rassure. Au delà de la simple histoire, je voudrais m’appuyer sur l’image de la marionnette à fils pour illustrer la place que doit avoir l’évangélisation dans la vie de l’Eglise locale. Le texte de Matthieu 28 : 18-19, que j’appellerai la Grande Mission nous aidera dans le sens de notre réflexion. Les versets se lisent comme suit : « Jésus, s’étant approché, leur parla ainsi : Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre. Allez, faites des disciples de toutes les nations, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. (italique ajouté) ».

Où se cache dans ce mandat, le ministère d’évangélisation ? Je partage ici l’analyse de Donald McGavran et James Engel , à savoir que le ministère d’évangélisation fait partie d’une composante plus large, à savoir la formation de disciples. La tâche qui est confiée à l’Eglise de faire de toutes les nations des disciples s’articule au travers de trois mandats : la proclamation de l’évangile (« Allez »), la persuasion de l’évangile qui doit aboutir au baptême au travers duquel le croyant s’identifie à sa nouvelle famille céleste (« baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit ») et l’instruction non seulement intellectuelle, mais surtout pratique du croyant (« enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit »). Autrement dit, c’est comme si nous avions une marionnette du Rajasthan appelée « formation de disciples » à trois fils, un en direction de l’évangélisation, l’autre en direction de la persuasion et le troisième en direction de l’instruction.


L'une des missions de France Evangélisation est la proclamation de l’Evangile. Ses évangélistes sont au service des Eglises pour les aider à manipuler le fil de l’évangélisation. Mais ne perdons pas de vue la marionnette pour le fil. Si ceux qui ont entendu la parole, ne sont pas suivis en vue du baptême qui scelle la vie du croyant au sein de la communauté, nous ne faisons pas de disciples. Si ceux qui ont reçu le baptême et affirmé publiquement leur engagement dans l’église ne sont pas instruits pratiquement à suivre les commandements de Dieu aussi bien avec la tête qu’avec le cœur, nous ne faisons pas de disciples. Si notre effort de faire des disciples ne s’étend pas aux quartiers voisins, aux villes voisines, aux nations voisines, nous ne faisons pas de disciples. « Allez, faites des disciples de toutes les nations, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. » C'est pour cela que France Evangélisation s'efforce de penser l'évangélisation dans son intégralité, en gardant à l'esprit la place prépondérante de l'Eglise locale.


Cela fait au moins vingt ans que je n’ai plus joué avec ma marionnette kathputli du Rajasthan. Mais chose étrange, son visage me reste familier, comme si elle me rappelait toujours la place que doit garder l’évangélisation dans la vie de l’église. Ma grand-mère, elle, est toujours avec nous. Elle se bat depuis 5 ans avec la dure réalité de la maladie d’Alzheimer. C’est elle la première qui m’a parlé de Jésus Christ, et qui par la suite, a été le témoin de mon baptême. C’est avec elle que je passais des heures en rentrant de l’école, à discuter de la Bible et de ses implications dans ma vie de tous les jours. C’est sûrement grâce à elle qu’aujourd’hui, je suis engagé dans le ministère d’évangéliste itinérant, auprès des étudiants universitaires, avec la vision de faire de toutes les nations des disciples, y compris pourquoi pas, ceux qui habitent dans ces pays lointains, comme ces marionnettistes du Rajasthan.

 

Raphaël Anzenberger

 

Pour aller plus loin...


Adipso

Site Internet créé par
l'agence web Adipso
localisée à Strasbourg, Alsace

www.adipso.com